Partager :
réseau Initiative, création, entrepreneur, plateforme, parrainage

Que ce soit dans la phase de production ou dans les modes de consommation qu’elles véhiculent, les entreprises jouent un rôle essentiel dans la transition écologique. L’utilisation de matières polluantes, les flux de transports, la production de déchets... font partie des préoccupations des producteurs, comme des consommateurs. Les entrepreneurs soutenus par Initiative France sont de plus en plus nombreux à emprunter ce virage « vert » et imaginent, créent, fabriquent des produits et services avec un impact environnemental réduit, dessinant ainsi un avenir plus harmonieux entre l’homme et la nature. Une démarche responsable qui fait pleinement écho à l’engagement d’Initiative France d’intensifier son soutien en faveur de la transition écologique des entreprises. Découvrez 5 entrepreneurs et entrepreneuses éco-responsables accompagnés et financés par le réseau Initiative !

 

  • L’énergie solaire au coin de la rue

C’est sur les bancs de l’université qu’Arthur Lemaire et trois autres étudiants ont imaginé un concept d’arbre solaire, qu'ils développent aujourd’hui grâce à leur entreprise Elios. Equipé de panneaux photovoltaïques, cet arbre grandeur nature s’insère dans l’espace public pour permettre à chacun de recharger son téléphone grâce à l’énergie solaire tout en profitant de bancs aménagés.

« On s’est dit que la grande majorité des personnes n'a pas accès à l’énergie solaire, car cela semble compliqué et coûteux. Notre arbre solaire propose un usage très concret, et utile. Qui ne s’est jamais retrouvé sans une batterie déchargée sur son téléphone, en extérieur ? »

Le premier arbre solaire d'Elios a été inauguré sur le campus de l’université de Perpignan, en novembre 2019. En centre-ville, près d’une gare ou d’une université, Elios ambitionne de rendre l’énergie renouvelable gratuite et accessible, partout et pour tous. 

team elios color

Elios, accompagné et financé par Initiative Pays Catalan (prêt d’honneur de 15 000€ au total pour les 4 entrepreneurs). 

 

  • Donner 1 000 vies aux vêtements

Chaque année, 100 milliards de vêtements sont vendus dans le monde : la consommation a doublé en 15 ans ! Et, pourtant, un Français ne porte en moyenne que 7 à 10 fois un même vêtement.

Pour lutter contre la surproduction et surconsommation de textile, une des industries les plus polluantes au monde, Elsa Chanforan a eu une idée : et si on pouvait acheter ses habits… de manière temporaire ?

portrait la swapeLa Swape, née en mars 2020, est un site de vente en ligne de vêtements vintage et de seconde main, des belles pièces uniques qui ont chacune leur histoire. La particularité ? Au bout de 2 mois après l’achat, vous pouvez garder le vêtement ou le renvoyer, et récupérer 65% du prix de l’article.

Une véritable solution anti-gaspillage et durable, qui favorise le recyclage et promeut une autre manière de consommer ses vêtements : une possession mesurée et partagée au sein d’un grand dressing commun. 

La Swape, accompagnée et financée par Initiative Grand Est Seine-Saint-Denis (prêt d’honneur de 4 000€).

 

  • #Zérodéchet pour bébé

Saviez-vous qu’un bébé utilise, en moyenne, 1 tonne de couches jetables, soit un budget de 1 500€ pour les parents ?

Bastien,img 0452 33 ans, éducateur de jeunes enfants et sa sœur Rachel Dauton, responsable de boutique de 31 ans et jeune maman, ont découvert le concept des couches lavables, encore peu répandu, et ont vite été séduits. Ils s’associent en 2020 et lancent Génération culottée, des couches lavables à acheter ou à louer, dans toute la France.

« Les couches lavables, c’est d’abord écologique, puisqu’on évite 1 tonne de déchets. C’est aussi économique, car au total, les parents vont économiser 700 à 800€ sur leur budget couches. Et, enfin, c’est plus sain pour les bébés : garanti sans produit toxique ! »

Une affaire familiale et écologique qui démarre tout juste : le site internet a été lancé en fin avril 2021.

Génération culottée, accompagnée et financée par Rhône Développement Initiative (prêt d’honneur de 6 000€ chacun).

 

  • Un pain écolo, jusqu’à la dernière miette

A 42 ans, après une longue expérience en tant que commercial dans des grands groupes agro-alimentaires, Matthieu Venet est saisi par l’urgence écologique et la volonté d’exercer un métier en phase avec ses valeurs. Il se forme alors, à l’école internationale de boulangerie à Sisteron, à la fabrication du pain au levain, une technique de fermentation naturelle qui avait quasiment disparue.

La boulangerie bio et naturelle Matt The Baker ouvre ses portes en janvier 2021 à Viriat, près de Bourg-en-Bresse dans l’Ain. Matthieu met un point d’honneur à réduire son impact environnemental dans chaque domaine :

  • Fournisseur d’électricité 100% verte
  • Approvisionnement en matières premières bio et locales (beurre, farine, fromage)
  • Compost
  • Produits d’entretien naturels et réutilisables
  • Réduction des déchets

matt the baker

Un engagement total qui force l’admiration ! Matt The Baker est accompagné et financé par Centre Ain Initiative (prêt d’honneur de 10 000€).

 

  • Un Drive bio, en vrac et made in Drôme

Quand on veut commander ses courses en drive, on ne trouve généralement que des grandes surfaces… Pourquoi faudrait-il choisir entre facilité, gain de temps et « mieux consommer » ?

C’est ce qui a mené Vinciane Hugon à lancer en janvier 2021 Drive d’ici, d’abord seule puis rejointe par son mari Pierre : une solution de drive alimentaire et non alimentaire à la fois bio, local et en vrac.

« La Drôme est un territoire riche d’agriculteurs et de petits producteurs qui ont de l’amour et du respect pour la nature et les animaux. J’ai envie de faire découvrir aux drômois tous ces délicieux produits bio, qui viennent d’un rayon de moins de 200km, et de soutenir l’économie circulaire. Pour réduire les déchets, on propose un système de consigne inversé : on se charge de fournir les contenants réutilisables sans frais, et pour chaque contenant rapporté, c’est 10 centimes en bon d’achat. »

Drive d’ici a été accompagné et financé par Initiative Portes de Provence (deux prêts d’honneur de 7 500€ pour Vinciane et Paul).

Dans la même catégorie

plateforme, repreneur d’entreprises, bénévoles, comité d’agrément
comité d’agrément, croissance, entreprises, plateforme

Portrait / Témoignages

Le Mouton Givré : une entreprise qui bêêêle

C’est dans le Lot, à Cambes, que le Mouton Givré fabrique des sacs isothermes en laine, issue d’élevages de brebis de la région, au coloris naturel : zéro plastique, zéro matière polluante....
création, prêt d’honneur, comité d’agrément, Initiative
création, Nacre

Portrait / Témoignages

Grégory Haye : "Avec Aromacomtois, je distille des huiles essentielles issues des résineux du Jura"

Travailler dehors et penser un autre modèle économique plus en accord avec ses valeurs et sa région, voilà les ambitions de Grégory Haye lorsqu’il lance en juillet 2017, Aromacomtois....